Au cœur du projet « Passage à l’acte » 20101009

Montage sonore de 8min35, réalisé suite à la première étape du projet « Passage à l’acte » à l’ITEP de Luxeuil-les-Bains (Association Laïque pour l’Education la Formation la Prévention et l’Autonomie).
 

12 réflexions sur « Au cœur du projet « Passage à l’acte » 20101009 »

  1. Ce message s’adresse à Madame Elise François-Dainville.

    J’ai travaillé vers 1979/1980 avec Melle Marie Madeleine François-Dainville.
    Je me permets de vous demander si vous avez un lien de parenté avec cette personne.
    Dans l’affirmative, pourriez-vous me donner de ses nouvelles ?
    Dans le cas contraire, veuillez m’excuser de vous avoir importunée.
    Très cordialement

    Hervé Vattan

    1. Bonjour,

      Marie-Madeleine était ma tante.
      Elle a est décédée il y a quelques années à la suite d’un cancer (elle n’avait même pas 60 ans!).
      Nous la regrettons beaucoup.
      Dans quelles circonstances l’aviez-vous rencontrée?
      Bien à vous.
      Elise

      1. Bonjour Madame,
        Excusez-moi de répondre avec un tel retard à votre message. J’avais perdu la trace de ce site. L’informatique n’est pas ma spécialité !
        Je suis désolé d’apprendre la disparition de Marie-Madeleine. Encore si jeune.
        Je l’ai connue en 1980 un an après mon arrivée à la CECAR, Sté de courtage d’assurances alors rue de Mogador et rue Joubert. Elle s’était fait embaucher comme archiviste ! Lui ayant fait admettre qu’elle n’avait pas le profil de l’emploi, elle a fini par m’avouer qu’elle était en licence de biologie (je crois) et que pour elle ce travail constituait « des vacances » propices à une réflexion sur son avenir.
        Elle venait en vélo. Je la revois avec une chemise Lacoste blanche et une jupe corail, relevant perpétuellement ses cheveux, trainant ses mocassins sur le plancher. Un jour, j’ai fini par lui dire « vous êtes lourde Marie-Madeleine ». Elle avait compris « gourde » (ce que je n’ai jamais pensé d’elle). Nous avons bien ri. Elle se distinguait par une grande étourderie, source de quelques erreurs de classement, et surtout par une timidité invraisemblable, difficilement imaginable, qui limitait sa communication au strict minimum. Elle parlait peu, vite et s’excusait d’avoir été trop bavarde au bout de quelques mots.
        Un jour, sa soeur (elle avait aussi un frère, je crois, dont vous êtes peut-être la fille) est venue la voir au bureau. J’avais 29 ans et j’ai gardé le souvenir d’une jeune fille fort séduisante. Après son départ Marie-Madeleine m’a répété plusieurs fois « elle est bien ma soeur » avec une réelle admiration. J’ai eu l’impression qu’elle incarnait tout ce dont Marie-Madeleine se pensait dépourvue. J’avais beau lui dire qu’elle aussi avait de grandes qualités, c’était inutile : sa soeur était parfaite. Un modèle : belle, intelligente, épanouie …
        Marie-Madeleine avait un regard intense, habité, exprimant l’intelligence, la bonté, la générosité, la pureté …
        On avait l’impression curieuse d’une personne rayonnante en relation directe avec le Ciel.
        On dit de la mort d’une personne qu’il s’agit d’un rappel à Dieu. Je crois que c’est particulièrement vrai pour Marie-Madeleine.
        Elle a du rester deux ans dans la Sté mais vous voyez qu’elle a laissé un souvenir vif.
        Je pense l’avoir vue un soir, quelques années après son départ, au carrefour de la rue du Cherche-Midi et du Bd Raspail, en conversation avec un prêtre, ce qui ne m’a pas surpris. Nos regards se sont croisés, je l’ai reconnue, elle m’a reconnu. Je n’ai pas osé la déranger. Elle était bien trop timide pour m’arrêter. Nous ne nous sommes plus revus.
        Excusez-moi d’avoir été aussi bavard (comme aurait dit Marie-Madeleine).

        Hervé Vattan

        1. Merci pour votre témoignage!
          Marie-Madeleine a laissé un grand vide dans nos vies.Tout comme sa soeur (Chantal), également décédée (la cancer a emporté les 2 soeurs et la maman de manière précoce). Je m’empresse de transmettre votre message à mon père.
          Bien cordialement.

  2. bj
    merci pour avoir chanté dans la chanson du raid,jesperque que apprès les vacances tous se passeras bien quand on répetera …
    tu chante trops bien
    merci d’e^tre venue au consert
    cordialement lucas marchesi

    a dans 2 semaine

    1. Bonjour Lucas,

      Merci pour ton message!
      Tu sais, je pense que tu chantes bien mieux que moi, donc tout va bien se passer quand on répétera après les vacances.
      Bonnes vacances à toi!
      Elise

  3. coucou
    j’ai un gros problème
    pendant les vac on ma fait aprendre la chansons mais il ne mon pas donner les paroles
    j’ai eu du mal a l’apprendre
    j’espère que tout se passera bien.

    ps si tu veux on peut faire un cd ensemble :):):):):)

    1. bonjour Lucas,
      je viens de lire tous tes messages, même si c’est un peu tard.
      Je sais que vous avez très bien chanté à Vesoul, et même sans les paroles tu t’en es très bien sorti quand nous avons enregistré la chanson du Raid. J’espère que tu vas réussir à l’interpréter correctement à Lille (mais je n’ai aucun doûte car tu es très doué!).
      Je vais aller voir le site de photos dont tu me parles.
      A bientôt.
      Elise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *